Sarah DufeutrelleDramathérapie,
Psychodrame, Théâtre Forum
RennesFrance

Art-thérapeute à Rennes, les différentes formations de Sarah Dufeutrelle — paramédicale, artistique, psychopathologique — l’ont amenée à proposer une approche humaniste du soin, c’est-à-dire centrée sur la personne dans une dimension holistique. Elle met le processus créateur au service de la relation intersubjective.

Bienvenue à tou•te•s ! De l’improvisation théâtrale à l’écriture dramatique, en passant par la construction de masques ou de marionnettes à jouer, dans un groupe ou en séance individuelle, il existe de multiples façons de (re)penser sa place sur la grande scène du théâtre humain. Les ressorts de la créativité théâtrale donnent du jeu à la pensée.

51308636_634597993662403_1810786674741870592_o_sd.jpg51308636_634597993662403_1810786674741870592_o_sd.jpg

Découvrir

L’art-thérapie

Dans le cadre proposé ici, l’art-thérapie représente d’abord la construction commune d’un espace intermédiaire dans lequel la créativité peut jaillir, sans censure. Le choix du support de médiation artistique et les œuvres qui en découlent ne donnent pas matière à interprétations, il s’agit avant tout de travailler sur le processus créateur afin de rendre à la pensée sa dynamique.

L’art-thérapie peut être proposée comme lieu de rencontres thérapeutiques lorsqu’une personne fait une demande de soin médiatisé, en complément ou en préambule à une psychothérapie verbale. Dans un contexte d’accompagnement personnel, l’art-thérapie peut également permettre d’interroger un fonctionnement intime, une habitude de travail ou la place qu’on occupe dans un groupe en détournant les enjeux de la situation réelle. Il s’agit alors d’utiliser la créativité pour métaphoriser la démarche de changement souhaitée et ainsi prendre le recul nécessaire. La médiation artistique peut donc être utilisée de multiples façons avec des visées distinctes et singulières en fonction des publics rencontrés.

Au regard de cette définition, il apparaît important que l’art-thérapeute, quelle que soit sa médiation, témoigne lui-même d’une pratique artistique qui l’engage activement car le processus créateur n’est pas une théorie mais bien une expérience. C’est le parcours de comédienne de Sarah Dufeutrelle qui a forgé son désir d’utiliser le jeu théâtral comme objet de rencontre.

La dramathérapie

La dramathérapie est, en France, la plus récente des arts-thérapies. Elle a pourtant vu le jour dans les pays anglo-saxons en 1950, d’abord dans le champ socio-éducatif puis rapidement comme support thérapeutique dans l’accompagnement du trauma.

Trop souvent méconnue ou confondue avec le psychodrame, il s’agit pourtant d’une pratique clinique singulière que l’on peut définir à travers des fondements théoriques, des applications et des spécificités. L’espace de rencontres est porté par des outils propres au théâtre contemporain (improvisation, texte, masque, clown, marionnettes, écriture, etc.).

La diversité des dispositifs rend difficile un consensus international quant à la définition, mais il existe plusieurs associations professionnelles à travers le monde qui encadrent leur pratique d’une déontologie commune.

Peu importe le dispositif et le medium choisi, nous nous référons ici à deux cadres de déontologies conjoints, celui de la Fédération Française d’Art-Thérapie mais également celui de la North American Drama Therapy Association qui vient compléter et spécifier les règles de notre pratique. Les séances à visée thérapeutique sont donc strictement confidentielles et les créations appartiennent en totalité à leurs auteurs.

Le psychodrame

On décrit dès les années 1940 au sein des pratiques cliniques de notre pays les balbutiements de la psychothérapie collective puis au sortir de la seconde guerre mondiale les premiers théoriciens de la psychothérapie institutionnelle. L’idée étant de proposer un soutien psychothérapeutique à une communauté de patients en transformant l’organisation hiérarchique hospitalière classique pour humaniser la relation soignants-soignés habituelle.

En parallèle, le jeu dramatique devient le support de nombreuses formations professionnelles (éducateurs, pédagogues, acteurs) et inspire Moreno (1889-1974), psychiatre Hongrois émigré aux États-Unis, qui fonde d’abord la sociothérapie puis le psychodrame. Il s’agit d’une approche de soin par le jeu, qu’il développe à partir de son expérience de médecin conjointe à son expérience de créateur puisqu’il est lui-même comédien. Au lieu de modifications psychiques issues de la parole, il prône le changement par la mise en acte théâtrale des conflits suivi d’une interprétation des propositions de jeux.

Le Théâtre Forum

Augusto Boal a créé le Théâtre de l’Opprimé dans les années 70 au Brésil pour répondre en premier lieu à un besoin d’expression sociale et libertaire dans un pays sous le joug d’une dictature militaire. Parmi les différents outils développés, on retrouve entre autres le théâtre invisible, le théâtre-image et le théâtre forum qui peuvent être des supports de réflexion sociale.

On propose alors un espace de création-représentation où l’on expose une situation sociale mettant en exergue un rapport de force : d’un côté, les protagonistes souhaitent transformer cette situation initiale déséquilibrée tandis que de l’autre, les antagonistes résistent pour maintenir une certaine tension. Cette distinction n’est pas l’œuvre d’une simple binarité manichéenne, il s’agit plutôt de mettre face à face des résistances plus ou moins conscientes pour mieux comprendre le système en place. La scène doit se jouer jusqu’à ce que s’exprime l’acmé du conflit pour qu’ensuite le personnage intermédiaire du « Joker », sorte de tiers didactique et neutre, vienne interroger les « spect’acteurs » sur les autres potentialités de la scène.

img_9012_sd.jpgimg_9012_sd.jpg

Connaître

Après un baccalauréat option théâtre, une formation initiale paramédicale (orthophoniste diplômée de la Pitié-Salpêtrière) et des études d’art dramatique au conservatoire de La Réunion, Sarah Dufeutrelle a entamé une reconversion professionnelle en intégrant le master d’art-thérapie parcours dramathérapie de Paris Descartes afin de faire converger sa démarche de clinicienne avec sa pratique théâtrale.

Depuis, elle travaille à Rennes en exercice mixte : en institutions médico-sociales (CAMSP et CMPP), sanitaires (CMP, UHSA) et en cabinet libéral. En parallèle, Sarah Dufeutrelle poursuit sa formation en y intégrant de nouveaux outils : le Théâtre Forum (Théâtre de l’Opprimé, Paris) et le psychodrame (IFAGP, Paris). D’autre part, elle a terminé en 2020 un Master Recherche mention Psychopathologie clinique et psychanalytique à Lyon 2 (cursus FPP).

Pour compléter ce cheminement et vous accueillir dans les meilleures conditions, Sarah Dufeutrelle poursuit également une analyse personnelle et rencontre régulièrement un superviseur.

Expérience professionnelle

Depuis 2019

  • Dramathérapeute en psychiatrie pénitentiaire UHSA
  • Formatrice auprès des professionnels paramédicaux théâtre et intervision

Depuis 2017

  • Dramathérapeute, exercice libéral

Depuis 2016

  • Dramathérapeute, création et co-conduite de plusieurs groupes à médiation artistique en pédopsychiatrie hospitalière
  • Enseignante vacataire auprès d’étudiants en filière paramédicale et filière droit (L3 et M2) au travers de dispositifs théâtre forum

Depuis 2014

  • Psychodramatiste en institutions médico-sociales


Depuis 2012

  • Orthophoniste en exercice mixte (cabinet libéral, CMPP, CAMSP)

Formation

2018-2020

  • Master Recherche mention Psychopathologie clinique et psychanalytique, FPP, Lyon
  • Formation au Théâtre Forum – Rui Frati, Théâtre de l’Opprimé, Paris
  • Approfondissement à la pratique du psychodrame, IFAGP, Paris

2016-2018

  • Séminaire « Théorie des Pulsions », UFR d’Études Psychanalytiques de Paris Diderot
  • Licence de Psychologie, FPP, Lyon 2

Depuis 2016

  • La médiation transculturelle dans la pratique du soin, Centre Babel

2014-2016

  • Master Création Artistique – Mention Dramathérapie, Paris Descartes

2013-2014

  • Cycle adulte de l’atelier Art dramatique, Conservatoire de l’Océan Indien
  • Formation Le Masque Neutre, École Jacques Lecoq

Depuis 2014

  • Danse expérimentale – Laïna Fischbeck, Centre chorégraphique du Triangle

Depuis 2013

  • Séminaire mensuel « Naissance de l’objet et Symbolisation », Organisation psychanalytique de langue française

2007-2012

  • Certificat de Capacité d’Orthophoniste, Pitié-Salpêtrière

2004-2007

  • Baccalauréat Littéraire option théâtre
img_2590_sd.jpgimg_2590_sd.jpg

Rencontrer

22 quai Duguay Trouin
35000 Rennes
Tél. 06 703 802 93
Envoyer un courriel

Au cabinet

Séance individuelle

Adulte – 45 min : 45 €
Enfant, adolescent – 30 min : 30 €

Groupes thérapeutiques

  • psychodrame, dramathérapie : tarifs à définir ensemble (voir ci-dessous)

Groupes d'analyse de la pratique

  • support théâtre forum : tarifs à définir ensemble (voir ci-dessous)

Les tarifs pour les groupes sont à définir selon plusieurs paramètres : nombres de personnes, co-thérapie, durée du dispositif, etc.

En institution

Intervention

Théâtre forum, dramathérapie
100 €/heure

Sur devis pour les projets sur mesure. TVA non applicable, art. 293 B du Code Général des Impôts. Le matériel nécessaire aux créations est facturé en supplément.

Aide financière

L’art-thérapie n’est pas un soin conventionné par la Sécurité Sociale mais certaines mutuelles peuvent proposer un remboursement forfaitaire selon le contrat choisi. En conséquence, une facture peut être éditée pour chaque séance de dramathérapie.

Un aménagement des modalités de paiement peut également vous être proposé en fonction de votre situation.

img_1767_sd.jpgimg_1767_sd.jpg
img_3786_sd.jpgimg_3786_sd.jpg

Jouer

Le Jeu est un invariable des rencontres proposées, que ce soit dans une démarche d’accompagnement personnel ou pour une demande de soin, qu’il s’agisse de séances individuelles ou d’un dispositif groupal. Aucune pratique artistique préalable n’est nécessaire pour cela, il suffit d’avoir été enfant au moins un jour dans sa vie !

Les séances de dramathérapie en groupe durent généralement 1 heure et se composent de 5 temps. Le rituel de début ouvre la séance tandis que l’échauffement met au travail le corps, la voix et l’imaginaire. Ensuite viennent les improvisations thématiques puis un temps de parole pour exprimer si nécessaire son vécu sur scène. Les séances se terminent par un rituel de fin pour clore tous ensemble le groupe.

Concernant les séances individuelles de dramathérapie, nous alternons des temps d’exploration de vos besoins, de vos interrogations avec des temps de jeux ou d’expressions créatives.

C’est ensemble que nous définirons le cadre du travail proposé, les règles qui le régissent (neutralité bienveillante, confidentialité, régularité, etc.) et le type de médiation utilisée.

Crédits

Design et développement : Waldeck Néel
Typographie : GroteskRemix par Benoît Bodhuin
Hébergement : OVH
Photographies : droits réservés.

L’arrière-plan de la photo de portrait de la rubrique « Connaître » est un morceau de l’œuvre murale « Jenn » (2014) de Carole Rivalin, visible au Musée des Beaux-Arts de Rennes.

La photo de la rubrique « Jouer » a été prise par le photographe Jan Sekal lors de la première de Médée Kali (2014), par la compagnie Sous le soleil les bombes.

Mentions légales

Le présent site est édité par Sarah Dufeutrelle, entreprise individuelle relevant du régime fiscal de la micro-entreprise. SIRET : 78864236100042

Le contenu du site est protégé par les lois françaises en vigueur sur la propriété intellectuelle. L’ensemble des éléments le composant sont la propriété exclusive de leurs auteurs.

haut de page